Aller au contenu principal

Brest (29). Kerlinou. La ZAC de Kerlinou. Un territoire partagé entre les morts et les vivants

Résumé

Les premières structures domestiques repérées attestent la fréquentation du site dès le Ve millénaire avant notre ère. Tout au long du IIe millénaire, des aménagements viennent témoigner, sous la forme d’une sépulture en coffre dans un premier temps puis d’enclos circulaires, d’une appropriation de ce territoire pour y fixer des pratiques funéraires. La vocation funéraire de cet espace perdure au début de l’âge du Fer. L’amorce d’une structuration parcellaire semble probable au cours du IIe millénaire mais il faut attendre le premier âge du Fer pour que le site livre les traces d’une première ferme. Le site connait au fil des siècles suivants de nombreuses restructurations et son espace interne très densément occupé atteste de multiples phases d’aménagement et de reconstruction.Abandonné dès la fin du Ier siècle de notre ère, le site conserve une attractivité agro-pastorale comme en témoignent le maintien des limites parcellaires sur plus de mille ans et la présence de fours de traitement des céréales attribués à la fin de la période antique et au haut Moyen Âge.

Titre

Brest (29). Kerlinou. La ZAC de Kerlinou. Un territoire partagé entre les morts et les vivants

Auteur (Viaf)

n° du rapport

RAP04237

Date du rapport

2022

Responsable de l'opération

Type de l'opération

fouille préventive

Dates de l'opération

01/10/2018 au 19/04/2019

Code national de l'opération

055179

Localisation (GeoNames)

Statut du document

Disponible

Importance matérielle

1 vol. (589 p.) : ill. en coul. ; 30 cm
92 Mo