Aller au contenu principal

Guilers (29). Carrières de Kerguillo. Rapport de diagnostic

Résumé

Les premières fréquentations de cette zone remontent probablement au Néolithique,c’est la découverte d’une fosse au profil en W qui permet de l’envisager. À l’Âge du Bronze ancien, les vestiges sont ténus et dispersés sur le plateau de l’emprise nord, c’est le mobilier céramique qui a permis de mettre en évidence cette fréquentation. Une incinération en urne, datée du Bronze moyen/Bronze final, a été mise au jour. Les vestiges d’un enclos à vocation domestique ou agricole, daté du Hallstatt final/Tène ancienne, ont également été mis en évidence. C’est un ensemble parcellaire daté du IIe – IIIe s. apr. J.-C. qui a été mis en évidence sur la partie sud de l’emprise nord. Cette occupation est caractérisée par un ensemble de structures fossoyées, des empierrements, des fosses et des structures de combustion, ayant livré un mobilier céramique relativement important. En outre la présence de blocs et de tegulae en abondance permet de supposer la proximité d’un bâtiment en pierres avec une couverture de tegulae. Enfin, une vaste occupation médiévale, tant par son développement spatial que chronologique a été mise en évidence sur le plateau et les versants de l’emprise nord. Il s’agit d’une probable motte féodale.

Titre

Guilers (29). Carrières de Kerguillo. Rapport de diagnostic

Auteur (Viaf)

n° du rapport

RAP03706

Date du rapport

2019

Éditeur - opérateur

INRAP

Responsable de l'opération

Cavanillas, Julie

Type de l'opération

diagnostic préventif

Dates de l'opération

5 novembre au 14 décembre 2018

Code national de l'opération

055109

Localisation (GeoNames)

Statut du document

Disponible

Importance matérielle

1 vol. (224 p.) : ill. en coul.; 30 cm.
18.9 Mo

Langue

French

soumis à la propriété intellectuelle

Owned by SRA Bretagne

Export